Votre premier rendez-vous médical



Cette visite se fera, sans doute, chez le praticien que vous avez choisi pour suivre votre grossesse et qui, si possible, assistera à l’accouchement. Ce médecin va établir le dossier médical qui vous suivra pendant neuf mois. Si cette consultation se fait à l’hôpital, prévoyez une plage assez large dans votre emploi du temps car, à la consultation, s’ajoutent les examens de sang et d’urine.

Un examen de routine

D’une manière générale, le médecin examine les points suivants:

  • Vofre histoire gynécologique: les premières règles, la régularité du cycle, la date des dernières règles; c’est à partir de ces indications que le médecin va fixer la date prévisionnelle de l’accouchement, soit 41 semaines après la date des dernières règles.
  • Votre histoire médicale: opérations chirurgicales, grossesses et accouchements antérieurs, allergies, infections virales, maladies, accidents et surtout problèmes de diabète, d’hypertension ou encore difficultés d’ordre cardiaque.
  • Votre histoire sociale: êtes-vous une mère célibataire? mariée ou vivant maritalement. Travaillez-vous? Si vous pratiquez un sport, c’est le moment de demander au médecin dans quelles conditions vous pouvez le poursuivre. De même, si vous habitez au 6e étage sans ascenseur ou si vous avez quotidiennement plusieurs heures de transport pour vous rendre à votre travail, il faut le signaler. C’est, bien sûr, le moment de poser toutes les questions qui concernent votre nouvel état et le déroulement des six prochains mois. Puis suivront l’examen du poids et de la taille, l’auscultation cardiaque et pulmonaire, la prise de la tension artérielle et enfin l’examen gynécologique.

De même, si vous habitez au 6″ étage sans ascenseur ou si vous avez quotidiennement plusieurs heures de transport pour vous rendre à votre travail, il faut le signaler. C’est, bien sûr, le moment de poser toutes les questions qui concernent votre nouvel état et le déroulement des six prochains mois. Puis suivront l’examen du poids et de la taille, l’auscultation cardiaque et pulmonaire, la prise de la tension artérielle et enfin l’examen gynécologique.
Le médecin vous prescrira des examens de laboratoire. Ainsi, tout au long de la grossesse, la présence ou non d’albumine dans les urines sera contrôlée par de mamans de noter sur un simples bandelettes. Si sa présence est mise en évidence, un contrôle des urines de toute une journée est demandé car cela signifie que les reines ne jouent pas correctement leur rôle de filtre. En effet, normalement ils ne doivent laisser passer que quelques traces de cette protéine. En cas d’albumine reconnue dans les urines, le médecin vous prescrira des examens complémentaires afin de s’assurer que vous ne souffrez pas d’une affection rénale ou urinaire. On recherche aussi les sucres dans les urines; là encore, si le taux est anormal, des examens sanguins seront faits en complément pour confirmer le diagnostic.

Le généraliste, le premier consulté

Si vous habitez à la campagne, il y a de fortes chances que le médecin qui vous suive soit un généraliste. Dans 40 % des cas, c’est lui qui effectue la première consultation obligatoire. En revanche, les médecins généralistes ne sont plus que 20 % à effectuer les consultations du 2e trimestre, et seulement 10 % des futures mamans font appel à un généraliste jusqu’au 8′ mois.
Ces chiffres se retrouvent à l’identique pour les futures mamans vivant en banlieue des grandes villes, et notamment dans les grands ensembles.

Les urgences médicales

Certaines interventions chirurgicales peuvent être pratiquées au cours de la grossesse. Elles sont réservées aux cas urgents. Il est par exemple, tout à fait possible d’opérer une appendicite aiguë. Heureusement la grossesse n’est pas un facteur favorisant ; le diagnostic peut ne pas être spontanément posé, en raison de toutes les causes de douleur abdominale dont peut souffrir une femme enceinte. Cependant, jusqu’au 7e mois, on opère de l’appendicite par coelioscopie, sans problème. Si cette crise survient pendant le dernier trimestre de la grossesse et s’il y a menace de péritonite, le chirurgien programme généralement une césarienne et pratique en même temps l’ablation de l’appendicite.

Un médecin toujours disponible

Le médecin généraliste, accessible et proche de tous, a un rôle important dans le suivi de la grossesse. En cas d’urgence ou de petits problèmes, il sera bien souvent le premier consulté. C’est lui qui interviendra si le médecin gynécologue ou accoucheur n’est pas disponible, c’est lui qui sera consulté pour les maladies
qui ne sont pas directement liées à la grossesse.

La déclaration de grossesse

À la fin de cette consultation, qui doit faite obligatoirement par un
médecin, le praticien vous remettra ir formulaire de déclaration de grossesse. Celui-ci doit être envoyé à votre centre de Sécurité sociale qui, sous une quinzaine de jours, vous enverra votre carnet de maternité, contenant tous les feuillets correspondant au remboursement de vos examens médicaux pendant et après votre grossesse et les certificats destinés à votre Caisse d’allocations
familiales. Leur envoi en temps et en pure vous donne droit à l’allocation jauie enfant si vous ne dépassez pas un certain plafond de ressources, également sur présentation de  ce carnet de maternité que vous pourrez vous faire établir une carte de priorité qui vous permettra d’avoir une place assise dans les transports publics et de ne pas attendre dans les files d’attente.

À l’hôpital

Attention, si vous avez choisi de vous faire suivre par un service appartenant à un centre hospitalier universitaire, la consultation médicale risque de manquer d’intimité. En effet, la future maman a de fortes chances de se retrouver face à face avec le médecin et… quelques-uns de ses élèves.

 



fecondation, fécondation in vitro, placenta, foetus 4 mois, foetus 1 mois, attendre bebe, evolution foetus, foetus de 7 mois en image, contraception, attendre un bebe.