Votre corps s’adapte



La grossesse provoque en vous bien des modifications, notamment biologiques en raison de la présence et du développement d’un enfant en vous. Ainsi, le volume total de votre sang augmente petit à petit pendant toute la grossesse, passant des 4 litres habituels dans le corps humain à 5 à 6 litres en neuf mois. Comme le nombre de
globules rouges reste le même, vous pouvez souffrir d’une forme d’anémie que l’on nomme physiologique pour bien la différencier des anémies pathologiques. La composition du sang change aussi. On note une augmentation des globules blancs, une vitesse de sédimentation légèrement supérieure à la normale et une augmentation du taux des lipides. Pour brasser cette masse de sang plus importante, le débit cardiaque s’accroît, surtout au cours des premières semaines de la grossesse, et se stabilise ensuite à la même fréquence – le pouls d’une future maman bat à 80 pulsations par minute. La tension artérielle diminue, elle doit, si tout est normal, rester en dessous de 13/9. La respiration est aussi modifiée, l’apport d’oxygène est supérieur à la normale et l’utérus, au fil des mois, va gêner le rythme respiratoire, c’est ce qui peut expliquer que vous ayez facilement de légers essoufflements pour peu d’efforts. Comme votre cœur, vos reins travaillent beaucoup plus: ils filtrent davantage de sang, augmentant donc la production d’urine, vos mictions sont alors plus nombreuses.

De grandes modifications

Mais les parties de votre corps qui subissent le plus de modifications sont l’utérus et les seins. Lorsqu’une femme n’est pas enceinte, son utérus pèse 50 à 100 g et mesure 6,5 cm; il a la forme d’une poire. Au 3e mois, il aura la taille d’un pamplemousse. Dès le premier mois, certaines futures mamans sentent la modification de leur utérus; elles ont alors l’impression d’être ballonnées. La pression de celui-ci, plus volumineux, en appuyant sur la vessie leur donne envie d’uriner beaucoup plus souvent qu’auparavant. On remarque aussi une augmentation des sécrétions vaginales. Les seins se modifient très rapidement, ils gonflent, sont tendus voire douloureux ; les veines qui les irriguent sont beaucoup plus apparentes sous la peau.

Prendre soin de sa poitrine

Votre poitrine demande des soins afin d’éviter, après votre grossesse, des désagréments esthétiques. Portez un soutien-gorge de la taille de votre nouvelle poitrine. Il existe des modèles pour futures mamans. Si votre poitrine est très lourde, vous pouvez garder votre soutien-
gorge pour dormir. En prévention des vergetures, dues à une perte de l’élasticité de la peau sous l’effet des hormones de la grossesse, enduisez quotidiennement votre poitrine d’une crème spéciale. Enfin, la température du corps est plus élevée que la normale, généralement au-dessus de 37 °C. Cette caractéristique disparaîtra après le 4e mois.

Soignez vos jambes

Le volume sanguin étant plus important, la moindre contraction des
tissus veineux provoque parfois une mauvaise circulation au niveau des jambes et entraîne, pour certaines, des risques de varices.
Aucun remède n’est véritablement efficace, seule la prévention est
possible. Elle passe par de bonnes chaussures. Bannissez les talons hauts: ceux de quelques centimètres sont parfaits. Choisissez aussi des chaussures qui maintiennent bien la cheville, le relâchement musculaire général chez la femme enceinte occasionnant des foulures, des entorses et des chutes plus fréquentes qu’avant.
N’hésitez pas encore à dormir les jambes légèrement surélevées. Le
chauffage par le sol et l’exposition des jambes au soleil sont, par contre, a éviter. Profitez du week-end pour faire un peu de marche à pied ou de vélo.

Surveillez vos dents

Le dicton « Un bébé, une dent » n’a plus de raison d’être aujourd’hui. Plus aucune jeune maman, à l’alimentation équilibrée, ne souffre de décalcification.
Mais il n’est pas rare de voir s’installer lors de la grossesse une gingivite persistante, dite gingivite gravidique. Elle touche 25 % des futures mamans. Elle s’explique par une fragilité des vaisseaux sanguins et peut s’accentuer au cours des neuf mois avec l’apparition de tartre et de plaque dentaire. Brossages trois fois par jour, utilisation de fil dentaire, détartrage et soins réguliers sont recommandés.
Sauf problèmes particuliers, il est souhaitable de prévoir une visite chez son dentiste au 2e mois de grossesse puis au T mois. Les caries doivent être ainsi prises au sérieux. Elles peuvent provoquer des infections, libérant des bactéries dans la circulation sanguine de la mère, susceptibles d’atteindre le fœtus.
Longtemps, les dentistes ont préconisé le fluor aux futures mamans. Aujourd’hui, celui-ci est remis en cause car son efficacité sur le développement des dents – auoiau’il casse correctement la barrière placentaire – serait nul.

Et partez d’un bon pied

Vos pieds vont devoir supporter votre nouveau poids et les
quelques petits problèmes qui pouvaient vous gêner vont s’ac-
centuer. Le surpoids va écraser encore un peu plus la voûte plantaire qui n’était pas assez solide, va fragiliser les chevilles déjà fati-
guées ou traumatisées. Vous souffrirez moins dans des chaussures
adaptées à votre nouvelle situation. La bonne chaussure a un petit
talon de 2 à 4 cm, et elle ne serre  pas (si vous portiez des talons, abaissez leur hauteur progressivement et évitez les bottes qui compriment la circulation). Prenez le temps de faire un peu de gymnastique : faites rouler vingt fois, sous chacune des voûtes plantaires, une balle de tennis; faites des cercles de la pointe des pieds dans un sens puis dans l’autre; dressez votre pied sur sa pointe, puis abaissez, une vingtaine de fois avec chaque pied.

 



fecondation, fécondation in vitro, placenta, foetus 4 mois, foetus 1 mois, attendre bebe, evolution foetus, foetus de 7 mois en image, contraception, attendre un bebe.