Votre futur bébé est le résultat d’un acte d’amour; il serait dommage qu’il devienne un obstacle au bon équilibre de votre couple. En effet, les rapports sexuels au cours de la grossesse ont longtemps été considérés comme une cause de fausse couche.
Il n’en est rien. Bien au contraire, il est important que durant cette période qui est le prélude à de profonds changements de son avenir, le couple ne vive pas dans un état de frustration.
Les médecins sont unanimes: la vie sexuelle d’un couple doit être normale du début à la fin de la grossesse.

Une certaine paresse 

Un certain nombre de futures mamans ressentent dans les premiers mois de la grossesse une baisse de leur désir. Les célèbres sexologues américains Master et Johnson ont observé ce manque de désir sexuel chez 80 % des femmes qu’ils ont suivies tout au long de leur grossesse. Cela s’explique facilement. Les perturbations physiques telles que les nausées ou les vertiges, les changements psychologiques, le grand besoin et l’envie de dormir ne favorisent pas la libido féminine.
L’extrême sensibilité des seins peut être également un frein à une sexualité normale, car ils sont lourds, souvent douloureux, bien éloignés de l’image erotique qu’on leur donne habituellement.
Ces sensations sont exacerbées par l’excitation sexuelle: l’afflux de sang supplémentaire congestionne alors un peu plus les tissus et peut rendre le moindre effleurement soudainement douloureux.
Enfin, vous êtes peut-être moins insouciante qu’avant, le bon développement de ce futur bébé, sa croissance, son avenir sont autant de soucis qui peuvent surgir alors que l’on ne les attendait pas.

Un tempérament différent

Tout cela peut créer une absence de désir. Parfois encore, c’est le mari qui éprouve un profond respect pour cette femme qui devient mère. De même, certains couples imaginent le bébé comme une troisième personne, présente pendant leurs relations sexuelles. Cependant,
à la fin du 3e mois, la fatigue du début disparaît et la femme retrouve son dynamisme sexuel qui diminuera à nouveau nettement au dernier trimestre.
En revanche, certaines femmes voient leur sexualité s’épanouir pendant la grossesse avec, notamment, beaucoup plus de désir. Ce changement de tempérament est également dû aux modifications physiques: le développement de la poitrine, une plus grande humidification vaginale et une certaine congestion pelvienne. Sur le plan psychique, ces femmes éprouvent même une véritable plénitude.