C’est au cours de la grossesse que vous allez décider du mode d’allaitement pour  votre bébé. Aujourd’hui, plus de la moitié des mères décident de nourrir leur bébé au sein, et ce pour des raisons médicales; rien n’est meilleur pour lui que le lait maternel. Il lui apporte tout ce dont il a besoin, il est facile à digérer et ne nécessite aucune préparation. Il est toujours disponible, à la bonne température; c’est aussi le mode d’allaitement le plus économique.

Privilégier la relation affective

Des raisons affectives peuvent encore conduire à ce choix: vous avez envie, vous avez besoin de sentir votre bébé contre vous, là, peau à peau; vous souhaitez faire toujours corps avec lui. Mais l’allaitement au sein est loin d’être une obligation, il n’est pas la preuve irréfutable que l’on est une bonne mère. De plus, s’y forcer est le meilleur moyen de ne jamais y prendre plaisir.
On peut très bien établir une solide relation affective avec son bébé en le nourrissant au biberon. Des raisons pratiques peuvent conduire à une alimentation au biberon (elle laisse à la mère toute liberté dans ses allées et venues). Mais des motivations médicales peuvent aussi l’exiger: par exemple une grande fatigue ou encore un besoin de contraception rapide après l’accouchement. Il faut reconnaître aussi que nourrir son bébé au sein n’est pas toujours évident.

Un choix personnel

Vous êtes, tout d’abord, la seule à pouvoir faire ce choix et, vous ne pouvez dans ce domaine ni compter sur l’aide du père ni sur celle d’une femme qui le garde. Une lactation suffisante ne se fait pas si facilement que l’on pourrait le croire. De plus, les seins sont souvent sensiDies, voire aouioureux. Enfin, nombre de femmes investissent beaucoup de leur féminité dans leur corps et elles ont du mal à imaginer leur poitrine comme pourvoyeuse d’alimentation. De plus, elles ont peur que les tétées successives ne l’abîment. L’essentiel est de décider du mode d’allaitement librement, et c’est un choix qui revient à la mère uniquement. Donner le sein n’est pas la seule façon d’établir une bonne relation affective mère-enfant: un biberon peut être également donné avec amour, seule compte la disponibilité de la mère pour son bébé. Enfin, une décision prise maintenant ne vous empêche pas de changer d’avis après la naissance. Mais attention, autant vous pouvez à tout moment arrêter l’allaitement au sein, autant une fois le lait « coupé » il est très difficile de revenir en arrière.

La nature du lait qui nourrit l’enfant est importante, mais ce qui
est essentiel, c’est l’amour qui accompagne les repas.

Du bon usage des biberons

Le matériel de base pour le premier âge (6 premiers mois) se compose de 6 biberons en verre, d’un chauffe-biberon, d’un appareil pour la stérilisation à chaud ou d’un bac pour stériliser à froid et de 6 tétines. Certaines tétines sont anti-aérophagiques afin d’éviter à l’enfant d’avaler trop d’air en buvant.
D’autres sont dites physiologiques: leur forme a été étudiée pour être
mieux adaptée à la bouche du bébé.
Avant chaque stérilisation, il faut bien nettoyer le biberon, la tétine et la bague de maintien, en les brossant avec un goupillon spécial et un savon liquide. Ensuite, les rincer abondamment avant de les placer dans le bac stérilisateur. La stérilisation est indispensable (jusqu’à 6 mois au moins) pour détruire les principaux germes microbiens. Les tétines et les biberons doivent être immergés complètement, la tête en bas, dans le stérilisateur (la manipulation se fait ensuite avec une pince et des mains très propres). Elle peut se réaliser à chaud
par ébullition ou à froid à l’aide de produits désinfectants. Pour qu’elle soit totalement efficace, il faut respecter les consignes de temps suivantes: 20 min d’ébullition, ou 60 à 90 min d’immersion à froid (selon les produits). Il peut arriver que cette stérilisation à froid laisse sur les biberons et les tétines une odeur qui peut être désagréable pour la mère.
Cependant, elle ne semble pas déranger les bébés et n’affecte en rien le goût du lait. Pour l’éliminer, il suffit de rincer le biberon et la tétine juste avant l’emploi avec un peu d’eau potable ou, mieux, d’eau minérale, celle justement qui va servir à faire le biberon. C’est souvent le personnel de la maternité ou le pédiatre qui vous prescriront le lait 1er âge avec lequel vous commencerez l’allaitement. Il en existe de fort nombreux. Ils doivent tous respecter des normes réglementaires très précises: laits maternisés, laits hypo-allergéniques, laits adaptés 1er âge.
Autant de formules qui tiennent compte des besoins spécifiques du
nourrisson.

Allaiter son deuxième enfant

Enfin, ce n’est pas parce que, lors d’une première naissance, l’allaitement n’a pas été possible qu’il ne le sera pas pour le deuxième enfant. De toute façon, vous pouvez toujours essayer d’allaiter quitte à arrêter ensuite, puisque la montée de lait peut être stoppée au septième ou quinzième jour après la naissance.

Préparer sa poitrine

Si vous avez décidé d’allaiter, vous pouvez déjà préparer votre poitrine par des massages à l’aide d’une crème nourrissante et par un véritable « tannage » de l’aréole. Pour cela, elle est nettoyée à l’eau bouillie et à l’alcool glycérine, pour être ensuite nourrie par de l’huile d’amande douce ou de la lanoline. Il est alors conseillé de porter des coussinets d’allaitement pour protéger votre soutien-gorge. Pour parfaire cette préparation, n’hésitez pas à terminer votre
douche par un petit jet d’eau fraîche sur la poitrine. Les bouts de seins ombiliqués (dont le téton est rentré) ne sont pas un frein à l’allaitement. Il suffit souvent de les stimuler pour les faire sortir. Il existe aujourd’hui un petit appareil qui permet de traiter les mamelons ombiliqués.
La Niplette utilise le principe de l’étirement des tissus. On place une petite coupe en forme de dé au bout du sein et à l’aide d’une seringue on aspire. Ainsi « aspiré », le bout du sein remonte.
Un essai clinique effectué sur dix-neuf femmes a montré que les résultats définitifs demandaient entre six semaines et trois mois si la Niplette était portée jour et nuit, et qu’elle pouvait être utilisée par les femmes enceintes jusqu’à 7 mois de grossesse.

 



fecondation, fécondation in vitro, placenta, foetus 4 mois, foetus 1 mois, attendre bebe, evolution foetus, foetus de 7 mois en image, attendre un bebe, contraception.