Plus la maman a pris du poids pendant la grossesse, plus la cellulite est à craindre.
Elle n’est pas forcément liée à l’obésité, mais l’excès de poids favorise son apparition.
Aussi, une prise de poids de 13 kg au cours des 9 mois de grossesse semble être un maximum. Ces kilos sont apportés par le bébé mais aussi par le développement des graisses corporelles dû aux changements hormonaux. En moyenne, le poids du bébé, du placenta et du liquide amniotique représente la moitié de la prise de poids, il reste donc 6 ou 7 kg en plus pour la mère.

Un corps différent

Selon les cas, la quantité de tissu adipeux peut diminuer ou doubler par rapport à ce que était avant la grossesse. Une femme maigre ou de poids normal a peu de risques d’obésité après son accouchement. Mais il n’en est pas de même pour toutes celles qui avaient des
problèmes de poids avant d’être enceintes. Celles qui étaient déjà fortes prennent en moyenne 3 ou 4 kg de plus par grossesse, si ce n’est davantage.
La grossesse provoque toujours des modifications physiologiques importantes. La femme enceinte constate souvent l’apparition ou l’aggravation de plaques de cellulite, souvent liées à des troubles circulatoires qui peuvent s’amplifier quand la cellulite s’installe.

Plusieurs facteurs favorisants

L’origine de la cellulite a donné lieu à différentes théories médicales:
– la cellulite serait un phénomène allergique survenant en cascade;
– elle proviendrait d’un trouble de la nutrition;
– la théorie floculante l’explique comme la traduction d’une maladie générale;
– la théorie vasculaire la présente comme le résultat d’une influence veineuse.
On sait pourtant que la grossesse, la prise de la pilule, l’abus de sucreries, les troubles circulatoires, le manque d’exercice ou l’anxiété sont des facteurs extrêmement favorisant.
On distingue actuellement deux formes de cellulite (qui peuvent atteindre aussi les hommes, une forme généralisée, diffuse, qui provoque une obésité cellulitique prédominant à la racine des membres, au dos, à la face interne des genoux.
Les signes annonciateurs sont un aspect de peau d’orange, des douleurs spontanées ou au palper, une certaine fatigabilité, une hypotonie musculaire et des symptômes de capillarité
comme des ecchymoses.
Une forme localisée, qui apparaît le plus souvent à la nuque, aux courbes et aux racines membres. Elle a l’aspect d’une plaque de consistance pâteuse, recouverte de peau d’orange.
La cellulite est-elle difficile à traiter? Oui par le passé, mais son traitement a fait des progrès considérables; il passe cependant presque toujours par un régime alimentaire.

Combattre la cellulite

  • Pour traiter la culotte de cheval, une technique d’aspiration chirurgicale a été mise au point, la liposuccion. Après plusieurs séances de mésothérapie, elle consiste à aspirer les graisses qui sont dissoutes grâce à une solution isotonique destinée d faire éclater les adipocytes (cellules graisseuses). L’intervention permet d’aspirer environ 1 litre de liquide au moyen d’une sonde glissée dans une incision d’environ 2 cm, réalisée au niveau du pli sous-fessier.
  • Enfin, l’électrohpophorèse traite les amas de cellulite tocalrses a certains endrorts du corps : haut des cursses. ventre, chevilles… Le traitement consiste a introduire, à 1 ou 2 cm sous la peau, deux aiguilles très fines et très longues; dans chacune d’eJles on fait passer un courant électrique de nature différente, ce qui provoque un drainage des cellules qui se vident de leur trop-plein d’eau et de sel.

Atténuer les vergetures

II ne faut pas croire au miracle : les vergetures ne disparaissent jamais complètement Elles sont le signe d’un relâchement, d’une rupture du tissu élastique du derme. Elles laissent des traces indélébiles, plus ou moins larges, de quelques millimètres a un centimètre, allant d’une couleur violacée au rose perle et au blanc nacré. Très visibles dans
les quelques semaines qui suivent l’accouchement, elles vont naturellement s’atténuer et leur largeur va diminuer. Le retour au poids normal, la musculation des régions atteintes favorisent leur atténuation.

Les soins locaux sont particulièrement conseillés; gommage de la peau avec un produit exfoliant pour le corps, exposition au soleil, entretien de l’épiderme avec une huile pour le corps et une crème à base d’extraits de lierre et de prêle qui stimulent les fibres collagènes de la peau. Enfin, il faut savoir que les vergetures d’au moins 1/2 cm peuvent être opérées.
On retire la peau amincie et l’on suture les deux bords de la peau saine. Il restera une mince cicatrice linéaire pour chaque vergeture.