Les exercices que l’on va vous conseiller sont de deux natures, les uns sont respiratoires les autres sont musculaires. L’idéal est de les pratiquer quotidiennement sans forcer, à votre rythme. Et, si possible, un peu plus assidûment dans les semaines qui précèdent
votre accouchement. En général, votre séance de préparation personnelle dure un petit quart d’heure. Ces exercices peuvent se faire à tout moment de la journée, évitez simplement le temps qui suit les repas, la digestion peut en rendre certains plus pénibles.

Exercices respiratoires

  • La respiration profonde ou thoracique: – Inspirez à fond, gonflez votre poitrine, expirez en soufflant lentement.
  • La respiration bloquée: -Inspirez en remplissant votre ventre et soufflez lentement. – Inspirez à fond et bloquez. Tenez le plus longtemps possible. L’idéal étant de parvenir par paliers à bloquer sa respiration pendant 30 secondes.
  • La respiration superficielle:  – Inspirez et expirez légèrement et rapidement, le temps d’expiration doit être égal au te d’inspiration. Vous devriez pouvoir, au fil des semaines, tenir cette respiration 60 secondes environ.
  • Grande respiration haletante:  Le rythme de la respiration superficielle s’accélère, en moyenne une respiration par seco elle se pratique bouche ouverte. Vous pouvez pratiquer la respiration bloquée et la respiration haletante en position d’accouchement : dos relevé, appuyée sur des coussins, jambes repliées, cuisses écartées. Le plus délicat, mais le plus utile, est d’apprendre à passer brusquement de l’une à l’autre.