C’est votre organisme qui va fournir les vitamines indispensables au développement de votre bébé. On a, à ce jour, répertorié 13 vitamines (mais il est certain que la nature en compte d’autres). Parmi celles-ci, certaines sont plus utiles à la future maman et à son bébé que d’autres. Mais toutes ne sont pas forcément transmises au bébé.
Ainsi, certaines arrivent au fœtus par un mécanisme de transport actif, alors que d’autres passent directement à travers le placenta. Les carences en vitamines du fœtus sont très rares et toujours mineures. En fait, il se sert sur les réserves de sa mère.

A chacune son rôle

Les vitamines B12 et B9 jouent un rôle essentiel dans la division cellulaire et dans la construction des tissus fœtaux. La vitamine B6 aide à la synthèse de l’ADN et de l’ARN de la cellule, et est importante dans la croissance et la reproduction cellulaire.
Les vitamines B1, B2 et PP sont productrices d’énergie. Les vitamines A, C et E préservent le fonctionnement des cellules. La vitamine A aide à la croissance et renforce le système immunitaire, la vitamine C favorise l’absorption en fer, la vitamine E est anti-oxydante,
préservant les acides gras qui composent les membranes des cellules. La vitamine D est essentielle au métabolisme du calcium, indispensable à la formation de l’ossature du bébé.

À l’état naturel 

Vous trouverez toutes ces vitamines dans une alimentation équilibrée. Elles sont en quantités variables dans tous les aliments, et leur concentration dépend de nombre de facteurs: origine, mode de culture, stockage. Plus un produit est frais, plus il en contient. Il faut
savoir que les produits en conserve ou surgelés en possèdent beaucoup plus qu’un produit frais qui a séjourné longtemps au réfrigérateur. Le mode de cuisson a aussi beaucoup d’importance. Lorsqu’ils sont cuits longtemps et dans beaucoup d’eau, la plupart des aliments perdent leurs vitamines.
Si vous vous nourrissez correctement, vous n’avez pas besoin d’apport vitaminique supplémentaire. Méfiez-vous de l’automédication et des cocktails de vitamines en tout genre. Des apports trop importants peuvent être néfastes pour votre santé et celle de votre futur bébé; c’est par exemple le cas de la vitamine A. En surdosage, elle peut provoquer des malformations fœtales. Mieux vaut, si vous vous sentez fatiguée et déprimée, demander conseil à votre médecin.
Cependant, votre médecin peut vous prescrire des vitamines supplémentaires, essentiellement B9, D et fer si vous en manquiez déjà avant votre grossesse, si cette grossesse est trop proche d’une autre ou si, pour des raisons de régime (type végétarien), votre alimentation ne peut couvrir vos nouveaux besoins.

Comment consommer fruits et légumes

Pour apporter un maximum de vitamines, fruits et légumes devraient être consommés le jour même de leur cueillette. Les vitamines C et B sont les plus fragiles, dissent à raison de 40 % à 90 % en une
journée de stockage, l’épluchage en élimine une bonne part, la cuisson également, celle à la vapeur comme toutes les autres. Il faudrait consommer une crudité et un fruit par repas pour être sûr d’avoir un bon apport vitaminique. Pensez à les avant de les croquer.

Où les trouver?

  • Les vitamines B: on compte une quinzaine de vitamines B (B1, B2, B3, B5, B6, B12), huit sont  officiellement reconnues. Elles ont des rôles variés, mais travaillent en synergie. On les trouve dans les céréales complètes, les abncots et les légumes, le lait, les œufs. La vitamine B6 aurait un effet bénéfique sur les nausées et les vomissements caractéristiques de la grossesse.
  • La vitamine C : la plus connue des vitamines. Elle joue un rôle interactif avec d’autres nutriments. Elle participe notamment à la synthèse du fer, si important au cours de la grossesse. Un jus d’orange pressé le matin suffit à fournir le taux indispensable à une journée.
  • La vitamine D: elle est produite essentiellement par l’organisme sous l’effet du soleil et approtée en très faible dose par les aliments. Prise en excès, elle peut être dangereuse pour le foetus, il semble donc qu’une vie au grand air soit le seul moyen de ne pas en être carencé.