C’est surtout pendant la grossesse que se manifestent pouf la première lois les problèmes circulatoires, dont le plus classique est la sensation de lan-bes lourdes Le meilleur traitement, simple mais efficace, consiste a vivre le plus souvent possible les jambes sus élevées et tout particulièrement pendant le sommeil. Vous pouvez assooer a cette métre des crèmes ou des gers contre les jambes lourdes qui, appliques après une douche lègèrement froide sur les jambes, décongestionnent et simulent le tonus verneux.

Les varices: souvent temporaires

D’autres problèmes circulatoires peuvent être plus ennuyeux. L’apparition de varices au moment de la grossesse est normale. Bien qu’elles soient temporaires, on craint toujours de les voir s’installer définitivement. Elles apparaissent de manière très variable suivant les
femmes, souvent au cours du premier trimestre et généralement en quelques jours, presque brutalement. Elles s’installent un peu n’importe où sur la jambe, aux endroits où habituellement on ne les trouve pas : face latérale de la jambe ou de la cuisse, bord du pied, bord inférieur de la fesse. L’importance de leur apparition au cours de la première grossesse est le plus souvent liée à un terrain favorable hérité de l’un des parents, voire des deux. Les hormones de la maternité, œstrogènes et progestérone, semblent en être la cause, surtout les premiers mois. Généralement, 70 % des varices apparaissent avant le 6e mois. Après, elles sont dues à la prise de poids. L’augmentation du volume de l’utérus et de développement du bébé gêne la circulation du sang dans les vaisseaux sanguins profonds du ventre.

Quand faut-il traiter?

Ces varices ne sont ni moins ni plus douloureuses que les varices normales. Les sensations qu’elles procurent vont de la lourdeur des jambes aux brûlures, crampes, démangeaisons, fourmillements, voire aux douleurs réelles. Les phlébologues s’accordent à penser qu’il ne
faut traiter ces varices que si elles sont douloureuses. Un traitement tout à fait particulier de toniques veineux ou de phlébotoniques à base essentiellement de plantes et de vitamines est alors prescrit. Dans les cas extrêmes, le médecin aura recours à une injection de produit sclérosant. Il n’y a aucun risque pour le fœtus, le produit utilisé n’ayant qu’un effet local.
Une première grossesse sans varices ne signifie en rien que les autres maternités n’en provoqueront pas. Bien des phénomènes peuvent intervenir: l’âge, le changement de style de vie, le nouvel équilibre hormonal. Il est pourtant une certitude : les grossesses multiples
sont toujours un phénomène aggravant dans leur apparition. Dans ce cas, les varices sont dues à la répétition de la pression importante des vaisseaux sanguins au niveau du ventre.