Pratique, vite prêt et sûr d’emploi, le lait liquide n’a que des avantages ou presque, mis à part son prix. Plébiscité par les mères, ce lait en pack est en passe de prendre la place des classiques laits en poudre. Ce produit n’est en aucun cas un lait en poudre qui aurait été dilué pour être ensuite conditionné. Le procédé de fabrication, spécifique et délicat, met en jeu des paramètres très précisément contrôlés, au cours des opérations de mélange, d’homogénéisation, de refroidissement, de stérilisation UHT et de remplissage aseptique. Pas moins de quarante matières premières entrent dans la composition de cette mini-brique, à des doses qui sont calculées et vérifiées de manière à respecter la réglementation en vigueur.

Facilités d’utilisation et de préparation

La variété des laits liquides prêts à l’emploi n’est pas encore celle des laits en poudre.
Les deux marques aujourd’hui sur le marché ont diversifié leurs produits. L’une propose un lait tout âge pour les enfants de la naissance jusqu’à 12 mois. L’autre, de manière plus classique, propose des laits premier et deuxième âges, c’est-à-dire de la naissance à 6e mois et de 6 à 12 mois. Il existe aussi un lait hypoallergénique ne contenant pas de protéines de lait de vache, mais il est surtout réservé aux hôpitaux et aux maternités.
Les principaux avantages de ces laits sont leur facilité d’utilisation et l’élimination de toutes les erreurs de reconstitution et de dosage. La préparation est homogène et particulièrement digeste. Le professeur Reinert du CHU de Créteil voit dans ces laits un triple avantage:
le premier est d’éviter les erreurs de préparation, c’est particulièrement important lorsque l’on sait qu’une dilution mal faite peut, soit conduire à une malnutrition, soit à un surdosa
(beaucoup de femmes veulent que leur enfant grandisse plus vite et rajoutent une mesure de lait en poudre, le trop grand apport en protéines se traduisant par une forte fièvre); le deuxième avantage est que le lait liquide élimine les risques de contamination et, enfi
le troisième avantage est qu’il est donné à température ambiante: le lait est mieux toléré tiède que chaud.

Une solution de dépannage

Ces laits peuvent être utilisés régulièrement ou en alternance avec ceux en poudre puisque leur composition est exactement identique. On les recommande tout particulièrement en voyage, pour la tétée de nuit, lorsque l’on fait appel à une baby-sitter et, bien sûr, pour toutes les mamans très actives. Attention, leur utilisation ne supprime
en aucun cas la nécessité absolue de stériliser les biberons, plus particulièrement pendant les six premiers mois.

Le biberon à température idéale

La température idéale du biberon est de 35 °C. Le lait maternel, lui, est en permanence à 32 °C. Beaucoup de services de maternités utilisent des biberons prêts à l’emploi donnés à la température ambiante de 25 °C, ceci afin d’éviter qu’un biberon trop chaud ne provoque la régurgitation. Il n’y a donc aucun inconvénient, en voyage notamment, à donner un biberon froid pourvu qu’il ne soit pas glacé. Pour faire un biberon, il faut tout d’abord chauffer l’eau seule, puis ajouter le lait en poudre, bien mélanger, puis vérifier la température (tiède) en versant quelques gouttes sur le dos de la main. On peut utiliser un chauffetoberon ou la technique du bain-marie, mais, dans ce dernier cas, on contrôle mal la source de chaleur; or, au-dessus de 40 °C, les vitamines sont détruites. Le four à micro-ondes est d’un emploi dangereux. Le liquide chauffe très vite alors que la chaleur n’est pas transmise au récipient: le verre du biberon
semble froid ou tiède bien que le liquide soit brûlant, d’où des risques de brûlure à l’ingestion. Faites un test systématiquement.
Cette méthode a, de plus, l’inconvénient de faire fondre certains biberons en matière plastique.

Prenez vos précautions

Un biberon ne se prépare jamais à l’avance. Si vous ne pouvez pas faire autrement, il doit être mis au réfrigérateur, la tétine bien protégée.
Pour les voyages, il est préférable de transporter dans un récipient isotherme l’eau seule, et d’opérer le mélange avec la poudre de lait, juste avant le repas. Si vous utilisez du lait liquide, le pack ouvert doit être conservé au réfrigérateur et consommé dans les 24 heures; avant de l’ouvrir, nettoyez le haut du pack en utilisant une paire de ciseaux propres; ne jamais réchauffer au four à micro-ondes.

A Du bon usage de la tétine

II existe des tétines de toutes sortes (en caoutchouc, en silicone, à débit variable, physiologique ou non).
Le plus difficile pour vous est de trouver celle qui convient à votre bébé.
Si le débit est trop rapide, il va boire trop vite et risque de s’étrangler. Si le débit est trop lent, il risque de se fatiguer et de s’endormir avant la fin du biberon.
Essayez donc plusieurs tétines, quitte à les modifier vous-même (en élargissant le trou avec une aiguille rougie par une flamme). Le débit est bon quand le liquide du biberon rempli à moitié s’écoule goutte à
goutte (position de la tétine en bas).



fecondation, fécondation in vitro, placenta, foetus 4 mois, foetus 1 mois, attendre bebe, evolution foetus, attendre un bebe, contraception, placenta schéma.