La maternité que vous avez choisie vous a été recommandée par une amie qui a le souvenir d’un bon séjour? La maternité où vous devez accoucher est celle du médecin qui vous suit? Cela ne vous empêche pas de vous renseigner sur les conditions de va séjour. Profitez de votre démarche d’inscription pour poser quelques questions et demander à visiter l’établissement.
Pourquoi autant de précautions? Parce que, bien que 85 % des accouchements se passa sans problème, il faut prévoir l’urgence. Seul un établissement assurant un suivi de la grossesse parfait, ayant une bonne équipe obstétricale, anesthésique et pédiatrique sera capable de dépister et de prendre en charge à temps tout problème.

Respecter la méthode 
Le choix du médecin qui fera l’accouchement est souvent déterminant, tout comme la manière dont vous avez décidé d’accoucher. Ainsi, si vous avez choisi d’accoucher si péridurale, assurez-vous que votre maternité la pratique et cela à tout moment de la journée et de la nuit. Ce qui signifie qu’il y a à demeure un anesthésiste spécialisé en obstétrique, ou qu’il peut appelé à tout moment.  Si votre choix porte sur une méthode douce, sophrologie haptonomie , homéopathie ou acupuncture , il est indispensable de pouvoir bénéficier, dès votre entrée à la maternité, au moins d’une sage-femme  specialisée. De même, si vous souhaitez une naissance « sans violence » ou tout au moins avoir recours au bain pour vous aider à supporter les  dernières contractions, vous devrez choisir une maternité bien particulière, ayant fait ce d’accompagnement à la naissance. Et même si votre préparation à la naissance est de type « classique », sachez qu’il est toujours plus rassurant d’accoucher là où vous avez suivi vous séances de préparation. Vous vous sentirez déjà un peu plus « chez vous ».

Des normes obligatoires

Pour accoucher en toute sécurité, pour la mère et pour l’enfant, il est essentiel que la mate soit équipée d’une salle de réanimation, d’une ou de deux couveuses et si possible d’un opératoire réservé aux césariennes. Il convient également de demander si l’accouche se déroulera sous monitoring, sera ou non déclenché et surtout qui fera naître votre bébé.