Les bienfaits de l’homéopathie



Ce n’est pas parce que beaucoup de médicaments sont déconseillés pendant la grossesse qu’il faut renoncer à se soigner. Les médecines douces, et en particulier l’homéopathie, peuvent vous soulager des désagréments liés à la grossesse.
Le médecin homéopathe, après consultation, prescrira les granules adaptés aux besoins de chacune de ses patientes, car l’homéopathie est une médecine individuelle, ce qui est efficace pour l’une ne l’est pas forcément pour une autre. Le principe de l’homéopathie est
celui des lois de similitude, en simplifiant on peut dire qu’elle soigne le mal par le mal.
C’est pourquoi votre médecin va d’abord vous demander de décrire très précisément vos symptômes et il les rapprochera de ceux provoqués par certaines substances minérales, végétales ou animales. Cette substance, largement diluée, sera la base du traitement.

Renforcer les défenses de l’organisme

Thérapie parfaite pour la future maman, cette médecine respecte les changements de l’organisme ; ces doses infinitésimales sont actives par le signal électromagnétique qu’elles émettent et non par la concentration en substances actives qu’elles contiennent. C’est une
médecine de terrain qui a pour objectif de renforcer les défenses naturelles de l’organisme. Jamais toxique, ni pour la mère ni pour le futur bébé, elle n’a pas d’effets secondaires et ne provoque pas d’accoutumance. D’ailleurs, homéopathie et allopathie peuvent aussi faire bon ménage. Particulièrement efficace contre les nausées, la constipation, les hémorroïdes, les lourdeurs dans le bas-ventre et les jambes, l’homéopathie peut encore préparer les tissus à un accouchement harmonieux, moins angoissant donc moins douloureux. Elle soigne aussi parfaitement les états grippaux. Utilisée au bon moment, elle peut faire régresser les troubles de façon spectaculaire.

Attention à la menthe 

Le traitement homéopathique demande simplement, pour être efficace, le respect de quelques règles. Conformez-vous aux indications du médecin pour la posologie. Prenez les granules
au moins un quart d’heure avant les repas, l’essentiel étant de n’avoir aucun goût particulier dans la bouche (menthe, café, tabac, alcool ou toute autre substance aromatique) au moment de la prise. Supprimez la menthe de votre alimentation car elle constitue un antidote à l’action de certains médicaments homéopathiques. Évitez, notamment, les dentifrices à base de menthe. Les globules et les granules sont à laisser fondre lentement sous la langue, sans les croquer ni les avaler.

Les médecines dites douces ou naturelles

  • L’acupuncture, issue de la médecine traditionnelle chinoise, est pratiquée en milieu hospitalier pour soulager la douleur et aider à l’accouchement. Son principe de fonctionnement est la circulation de l’énergie dans le corps, souvent mise à l’épreuve au cours de la grossesse. L’acupuncture peut soigner les troubles fonctionnels tels que les nausées, les vomissements, les insomnies, l’anxiété, la nervosité, la constipation et les hémorroïdes. Elle traite aussi très bien certaines douleurs, notamment les céphalées. L’acupuncture est sans danger pour l’enfant puisqu’aucun produit chimique n’est absorbé par la mère. A raison d’une séance par mois jus- qu’au 5e mois, elle assure le confort de la grossesse dans 95 % des cas.
  • L’auriculothérapie a les mêmes applications, la stimulation des points se localisant uniquement sur l’oreille.
  • La phytothérapie suppose la consultation d’un spécialiste (les plantes peuvent avoir des principes actifs aussi violents que ceux des produits chimiques). Elle traite les troubles fonctionnels et s’utilise en tisanes, en huiles essentielles, sous forme d’hydrolats ou de gélules.
  • L’ostéopathie et l’étiopathie utilisent diverses manipulations et soignent l’origine du trouble ; elles sont parfaites pour les problèmes articulaires, circulatoires et pour les vertèbres, mais donnent aussi de bons résultats quand apparaissent des troubles digestifs.
  • L’aroméothérapie: la douche du matin, terminée par un jet d’eau plus fraîche sur les jambes, sera suivie d’une friction. le soir, mettre dans un bain relaxant pas trop chaud, 5 gouttes de lavande ou de marjolaine, mélangées à 1 cuillère de poudre de lait ou d’huile de germe de blé.

 



fecondation, fécondation in vitro, placenta, foetus 4 mois, foetus 1 mois, attendre bebe, evolution foetus, foetus de 7 mois en image, appareil genital feminin fecondation, attendre un bebe.




ligne brune debut grossesse.