Les assistantes maternelles



Faute de place a la crèche, ou parce que vous souhaitez avoir une relation plus personnelle avec la personne qui gardera votre enfant, vous ferez le choix d’une assistante maternelle.
C ‘est une femme (plus rarement un homme) âgée de 18 ans minimum, et ayant été agréée pour cinq ans par le Conseil général, qui garde tes enfants à son domole. Pour obtenir cet agrément, elle doit présenter les garanties nécessaires pour accueillir des nourrissons
dans des conditions propres à assurer leur développement physique, intellectuel et affectif.
Elle doit aussi passer un examen médical, et disposer d’un logement dont l’état, les dimensions et l’environnement sont propices à l’accueil d’un jeune enfant. Pour confirmer ces impératifs, une enquête est menée chez la candidate et dans son environnement immédiat par divers travailleurs sociaux. L’agrément est accordé pour un nombre d’enfants défini, jamais plus de trois enfants de moins de 3 ans.

Des horaires plus souples

Normalement, l’assistante maternelle agréée doit recevoir une formation de base de quelques jours où elle apprend les règles élémentaires d’hygiène infantile, de diététique et de psychologie.
Elle a droit normalement à 60 heures de formation sur deux ans. Elle est contrôlée par une assistante sociale, dépendant de la DASS, qui se rend à son domicile. Les horaires sont fixés avec les parents, du lundi au vendredi (sauf accord spécifique).
Ce mode de garde permet beaucoup de souplesse dans les horaires. Il offre une relation personnalisée avec l’enfant qui est élevé dans un cadre familial et accueilli même lorsqu’il est malade. L’assistante maternelle est aidée et conseillée par les services de la PMI (protecti
maternelle et infantile). Le prix est à fixer avec l’assistante maternelle, le minimum étant de 2,25 fois le Smic horaire pour une journée de 8 heures, plus une indemnité forfaitaire pour les repas.
Elle doit être assurée pour les dommages que pourrait provoquer l’enfant lorsqu’il est sous sa responsabilité, et pour ceux dont il pourrait être victime. Vous devez la déclarer à l’URSSAF et elle bénéficie de la protection sociale de tout salarié, notamment d’indemnités de licenciement en cas de séparation. Son recrutement peut se faire soit par l’intermédiaire des services sociaux communaux qui vous donneront la liste des assistantes maternelles libres, soit par petites annonces.

Un choix mutuel

Bien choisir cette personne est essentiel pour vous permettre de réussir à conjuguer vie familiale et vie professionnelle. Après avoir déterminé les horaires et les conditions qui vous conviennent, proposez-lui une entrevue à son domicile pour une véritable interview.
Demandez-lui combien d’enfants elle a déjà gardés, combien sont actuellement sous sa responsabilité, si vous devez fournir tous les repas, où compte-t-elle installer votre bébé, s’il y a un square pas très loin pour le sortir, si elle-même a des enfants et de quel âge, la profession de son mari. Demandez-lui de vous montrer l’endroit où votre enfant dormira. A-t-elle déjà du matériel de puériculture et de quelle nature ? Regardez autour de vous: son appartement est-il lumineux, chaleureux, ni trop en désordre, ni trop bien rangé ? La télévision marche-t-elle en permanence? Ses enfants ont-ils l’air épanoui et heureux? Faites-lui préciser dès maintenant le tarif qu’elle applique et ce que vous devez lui fournir : généralement, les changes et le lait en poudre.

Fixez aussi les horaires que vous souhaitez, précisez également dès maintenant si vous risquez de reprendre votre bébé tard. Vous pouvez encore prétexter un renseignement supplémentaire pour lui faire une visite à l’improviste dans les semaines qui suivent votre
première rencontre, de manière à voir comment elle vit habituellement.
Si ce premier contact est bon, avant de prendre votre décision, vous devez revenir avec votre bébé. Là, vous verrez si l’enfant se plaît dans ses bras, si elle lui parle, bref si elle semble affectueuse.
C’est au cours de cette visite que vous et elle échangerez vos principes éducatifs: repas à la demande, sommeil dans le noir ou non, bain chez elle ou chez vous, etc. Normalement c’est elle qui doit poser plus de questions que vous.

 



fecondation, fécondation in vitro, placenta, foetus 4 mois, foetus 1 mois, attendre bebe, evolution foetus, foetus de 7 mois en image, attendre un bebe, contraception.