Dans les jours qui ont suivi votre première visite médicale, vous avez envoyé le formulaire « Vous attendez un enfant » qui vous a été remis. Le volet bleu est destiné à votre Caisse d’allocations familiales et vous permettra de toucher vos premières prestations. Vous enverrez le feuillet rose accompagné de vos justificatifs d’examens médicaux à votre centre de Sécurité sociale. À partir de ce moment-là, toutes vos visites, vos examens et vos frais pharmaceutiques seront pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale.

Un document officiel

Dans les semaines qui suivent la déclaration officielle de votre grossesse, vous allez recevoir un guide de surveillance médicale mère et nourrisson, envoyé par votre centre de Sécurité sociale.
Ce nouveau guide est un calendrier personnalisé, établi en fonction du début de votre grossesse et de la date prévue de votre accouchement- Il récapitule tous les soins, examens, visites et déclarations que vous devrez faire durant votre grossesse, à savoir les 7 examens prénataux obligatoires, les 3 échographies conseillées, les 8 séances de préparation à l’accouchement, le repos prénata
le bulletin d’hospitalisation, le certificat d’accouchement, l’examen postnatal, la déclaration de naissance, les dix séances de rééducation abdominale (sur avis de votre médecin)…

Avant et après l’accouchement

Il servira également pour la surveillance médicale de votre bébé durant ses trois premiers mois, en attendant qu’il reçoive son propre guide de surveillance médicale, qui lui servira durant sa première année. Votre enfant recevra ensuite deux autres guides, à savoir un pour la période de 2 à 3 ans et un pour la période de 4 à 6 ans. Parallèlement, dans les semaines qui suivent la naissance, vous recevrez le carnet de santé de votre bébé. Ce guide comprend une série d’étiquettes informatisées, correspondant à chaque examen médical, à coller sur 1 chaque feuille de soins remise au cours des différentes visites, et à envoyer à la caisse d’assurance maladie. Votre guide maternité permet d’informer chaque professionnel de santé rencontré (médecins, sages-1 femmes, etc.) que vous bénéficiez de l’assurance maternité. Depuis 1992, les futures mamans françaises bénéficient de 7 visites médicales obligatoires, mais certaines maternités préconisent une visite supplémentaire au 9″ mois, d’autres préfèrent demander aux futures mamans de venir tous les 15 jours les deux derniers mois.

Le carnet de santé maternité

C’est un petit document remis par les médecins ou les sages-femmes
et édité par le ministère de la Santé.
Il comprend quelques pages de conseils simples sur la vie quoti-
dienne de la future maman, mais aussi sur les différentes préparations à l’accouchement, ainsi que des informations sur le bon développement du fœtus. De larges pages à quatre volets permettent de garder un double des observations faites par le médecin. Ce carnet est à la fois un dossier médical et un souvenir tangible de ces neuf mois d’attente.

L’asthme et les rhinites

Il semble que les femmes enceintes souffrant d’asthme se répartissent en trois catégories : celles qui voient s’atténuer leurs troubles ; celles pour qui la grossesse ne change rien et enfin celles pour qui les crises deviennent plus fréquentes, le pic maximal se situant entre le 3′ et le 6″ mois. Elles peuvent continuer leur traitement qui diminue les contractions à condition d’être bien suivies. En général, l’asthme disparaît presque totalement au 9r mois. Dans tous les cas, la future maman asthmatique doit être surveillée, les crises d’asthme risquant de modifier l’apport en oxygène du fœtus. Quant aux rhinites, 30 % des femmes enceintes ayant un terrain allergique en souffrent. Elles s’installent au 4r mois et ont tendance à s’aggraver au cours des deux derniers mois à cause des hormones favorisant l’œdème des muqueuses nasales.

La visite médicale du père

Elle est prévue depuis longtemps. Elle est facultative, mais un feuillet du carnet de grossesse prévoit son remboursement par la Sécurité sociale.
Relativement peu de pères la font et bien des médecins le regrettent, car c’est souvent pour eux l’occasion de mieux connaître l’environnement de la future maman. En cas d’infection vaginale ou de diagnostic de maladies sexuellement transmissibles, il serait pourtant indispensable que le père consulte.

Que rembourse l’assurance maternité?

Toutes les visites médicales obligatoires et celles prévues dans le carnet de maternité sont prises en charge à 100 %, tout comme le forfait journalier hospitalier, sur la base des tarifs conventionnels, les dépassements d’honoraires restant à la charge de la future maman. Si besoin, l’assurance maternité rembourse intégralement les frais d’une césarienne, huitséances de préparation à l’accouchement sans douleur lorsqu’elles sont pratiquées par une sage-femme que ce soit en milieu hospitalier ou privé. Les dix séances de kinésithéra- pie après la naissance doivent faire l’objet d’une entente préalable. L’assurance maternité prend aussi en charge le versement des indemnités journalières en remplacement de la perte de salaire pendant les congés maternité.