Pendant les cinq ou six jours passés à la maternité, vous avez été entourée et choyée.
Qu’il était doux de ne rien faire ou presque: lire, recevoir des visites, vous occuper par intermittence de votre bébé.
Après ce délicieux intermède, vous aspirez à rentrer à la maison, avec cependant une pointe de nostalgie et d’inquiétude.

Faites-vous aider

Vous voilà prête à sortir, les formalités d’usage dûment accomplies. Vous aurez pris soin, quelques heures auparavant, de confirmer l’heure du rendez-vous avec la personne qui vient vous chercher en voiture. Il n’est jamais agréable de patienter dans un hall, encombrée
de bagages et avec un nouveau-né dans les bras. Précisez bien à cette personne qu’elle se gare tout près de la maternité, afin de ne pas marcher trop longtemps.
Ne surestimez pas vos forces. Il est encore un peu tôt pour entreprendre   une grande promenade! Dernière consigne: demandez que l’on installe un lit-auto dans la voiture pour pouvoir y déposer le bébé pendant tout le trajet et que l’on apporte un manteau chaud (selon la saison). Le lit doit être équipé d’un filet de sécurité. Il s’ancre au siège arrière en utilisant les sangles de sécurité du véhicule.  N’entreprenez pas de faire la tournée des amis ou de la famille, les forces risquent de vous manquer. Rentrez tranquillement chez  vous vous reposer… si votre mari a profité de votre absence pour tout organiser (ravitaillement, ménage, chambre de bébé aménagée) – sinon,  c’est sans doute à cause de l’émotion et de la fatigue d’une semaine bien remplie, n’hésitez à faire appel aux bonnes volontés, et il n’en manque pas: mère, belle-mère, amis ne demandent qu’à vous aider.

Le séjour de la maternité est variable d’une personne à une autre.
Le temps idéal est de quatre, cinq jours pour un accouchement
normal, à condition qu’il y ait ensuite un suivi médical régulier en ville.

Prévoir son retour

Pour vous éviter des désagréments inutiles, vous avez tout intérêt à vous organiser avant votre départ pour la maternité. Achetez à l’avance les produits nécessaires pour votre bébé (produits de toilette, couches en quantité suffisante, lait en poudre, biberons),
et pour vous-même (serviettes hygiéniques, slips jetables, soutien-gorge d’allaitement, coussinets d’allaitement, etc.). Et n’oubliez pas de remplir le réfrigérateur d’un grand nombre de produits surgelés.
Mais si le temps vous a manqué, vous pouvez toujours passer commande depuis votre lit. Faites réceptionner l’ensemble des courses par votre mari la veille de votre retour.
De la même façon, quelques jours avant de quitter la maternité, confiez à un proche l’ordonnance du pédiatre avec les médicaments indispensables pour votre nouveau-né.

Le temps des visites

Votre famille, vos amis ne manqueront pas de vous proposer une petite visite, dès votre retour à la maison pour vous offrir des fleurs, pour admirer ce bébé tout neuf… Ne vous lancez pas dans des invitations à dinner le soir même. Offrez plutôt un goûter ou un apéritif, plus facilement réalisables. Ne réveillez pas votre
petit ange sous prétexte qu’un invité ne l’a pas encore vu, cela vous évitera bien des soucis et surtout une soirée agitée. Vous serez bien évidemment assaillie par les coups de téléphone.
Pour préserver votre repos, filtrez un peu les appels en branchant le répondeur. Tant pis, vous rappellerez plus tard. Cela vous évitera d’interrompre bébe au beau milieu d’une tétée, à moins que vous n’ayez opte pour la solution du téléphone portable.

Que faire si…

  • Votre bébé a les selles un peu liquides: c’est normal, il ne boit que du lait!
  • Votre bébé s’agite, semble mal à l’aise : il souffre peut-être de coliques et un massage sur le ventre lui fera le plus grand bien.
  • Votre bébé a le hoquet : ce n’est pas grave, cela signifie même qu’il profite bien. Vous pouvez le recoucher sans danger.
  • Votre bébé pleure : installez-le dans un porte-bébé contre votre cœur, il va retrouver son calme.

 



fecondation, fécondation in vitro, placenta, foetus 4 mois, foetus 1 mois, attendre bebe, evolution foetus, foetus de 7 mois en image, contraception, attendre un bebe.