Établissement privé ou public?



Où allez-vous accoucher ? Aujourd’hui la plupart des bébés naissent dans une maternité. On estime à 1 % seulement ceux qui viennent au monde à la maison. Votre choix devra se faire entre un service hospitalier public et une clinique privée. Vos critères seront, dans l’ordre, la sécurité, le coût et enfin le confort.

Des critères de sécurité communs 

Actuellement, il existe en France 1 OOO maternités. Elles ont toutes plus de 25 lits, les petite maternités de 15 lits environ sont progressivement fermées et regroupées. En effet, le peu de rentabilité financière de ces maternités ne leur permettait pas de se doter du minimum d’équipements de sécurité. Le nombre d’accouchements pratiqués dans un maternité est un bon critère de sécurité. Ainsi, 1 500 naissances par an représentent un nombre idéal et moins de 500 naissances ne permettent  pas à une maternité d’avoir les équipements lourds requis, ni la préserx d’un médecin, d’un anesthésiste et d’un pédiatre. Si vous habitez une grande ville, vous aurez à faire votre choix entre un établissemei public et une clinique privée. L’établissement public est alors soit ui CHU, centre hospitalier universitaire, ou un CHR, centre hospitalier  régional. Les cliniques privées sont plus ou moins importantes. Une tendan aujourd’hui se confirme: pour être à même d’offrir un accueil soiqné et un environnement médical adapté, les cliniques privées se regroupent pour être capables de disper des services comparables à ceux des hôpitaux les plus modernes.

Les maternités se mettant en reseaux, vous pourrez
accoucher dans un établissement proche de votre domicile.
En cas de difficulté, il contactera un centre spécialisé. Renseignezvous sur l’équipement de votre maternité. 

Des prises en charge différentes
Dans les centres hospitaliers, la prise en charge de l’accouchement par la Sécurité sociale se fait à 100 %. Les cliniques privées se composent de trois types d’établissements:

  • ceux qui sont conventionnés : l’obtention de cette convention est liée à des critères de qualité médicale ; les accouchements y sont pris en charge à 100 % comme dans les établissements publics;
  • ceux qui sont agréés : les clients doivent avancer les frais de l’accouchement; la Sécurité sociale ne les remboursera que sur la base de 80 % ;
  • ceux qui ne sont pas agréés : les accouchements ne donnent lieu à aucun remboursement! D’une manière générale, au moment de votre inscription, renseignez-vous sur ce que vous devrez payer, ce qui peut être pris en charge directement par votre caisse de Sécurité sociale.

 

 



fecondation, fécondation in vitro, placenta, foetus 4 mois, foetus 1 mois, attendre bebe, evolution foetus, attendre un bebe, contraception, placenta schéma.