Rien n’est plus naturel que de faire la toilette d’un nouveau-né. Pourtant, les première expériences sont quelquefois pleines d’appréhension et de surprise. Ayez confiance en vous et surtout redoublez d’attention!
Le bon moment pour le change se situe avant ou après le repas de bébé. L’idéal est de le faire avant pour ne pas trop perturber un enfant qui vient de boire. Mais s’il est affamé, ce n’est pas commode. De plus, chez le nourrisson, il existe un réflexe dit gastro-colique
qui provoque une défécation juste au moment du repas. C’est particulièrement vrai pour l’enfant nourri au sein. Dans ce cas, il est conseillé de le changer après, afin de lui assurer un bon sommeil au cours de sa digestion. Lavez bébé. Séchez bien sa peau que vous
pouvez protéger avec une pâte à eau vendue en pharmacie. Ces précautions préviennent l’érythème fessier dû à la fragilité de la peau de l’enfant. Il est essentiel de changer un bébé six à sept fois par jour environ.

Les tables à langer

Elles ont mauvaise réputation. Elles sont, en effet, cause de nombreuses chutes. À un mois, un bébé est déjà très mobile et, en quelques secondes, il peut se retourner, ramper et glisser.
Bien que certaines tables soient équipées d’un système dit de sécurité, un nourrisson doit être en permanence tenu au moment du change et de la toilette.
Un projet est en cours de réalisation pour imposer quelques normes à ce matériel.
Les ceintures de maintien qui équipent certains modèles devront être réglables et, en particulier, avoir une largeur égale ou supérieure à 25 mm. L’ensemble du dispositif de pliage des tables sera testé mille fois avant d’être mis en vente. Les baignoires adaptables sur les tables à langer seront à même de résister aux cycles eau chaude, eau froide et
aux chocs. Une mise en garde attirant l’attention sur le danger de laisser un enfant sans surveillance sur une table à langer devra être apposée de façon visible.
En attendant, choisissez une table à langer dont les rebords ont au moins une quinzaine de centimètres de hauteur et un matelas à langer équipé d’une ceinture qui permet de maintenir bébé en place si vous devez le lâcher. La ceinture est elle-même fixée au matelas par une planchette intérieure. La surface antidérapante est placée sur l’envers, afin que le matelas ne bouge ni ne glisse quand le bébé donne des coups de reins. Le support de sécurité pour matelas à langer empêche l’enfant de rouler grâce à ses deux côtés rigides. Il est équipé d’un matelas en mousse et peut se fixer sur un meuble à langer ou sur une table, le polystyrène dont il est constitué se collant et se perçant sans difficulté (Mobita). Citons encore le matelas
à langer gonflable en PVC double épaisseur, avec rebords surélevés. Testé dans les hôpitaux, son matériau est lisse pour faciliter le nettoyage et il est muni d’une valve de sécurité pour retenir l’air au cas où le bouchon serait ouvert accidentellement (Tubby de WS-sécurité).

Toujours sous surveillance

Pour la sécurité de votre enfant, ne le laissez jamais seul sur la table à langer, même quelques secondes, le temps de prendre une couche ou un vêtement propre. Un moment d’inattention et il peut rouler, tomber et se faire très mal. Prévoyez donc tout ce qu’il vous faut à portée de main. Si, d’aventure, le téléphone sonne, prenez votre bébé dans les bras ou posez-le à même le sol, c’est plus prudent. Pour ne pas être dérangée, vous avez toujours la possibilité de brancher votre répondeur.

Les accessoires de sécurité

  • Pour le bain. Un petit matériel simple assurera son confort et sa sécurité. Au choix: la baignoire de sécurité gonflable pour bébé jusqu’à 6 mois, qui se fixe par un système de ventouses au fond de la baignoire des parents. Ou encore le siège en tissu-éponge qui soutient la tête, les épaules et le dos de bébé. De double épaisseur, facile à nettoyer, il est utilisable dès le premier jour et jusqu’à 6 mois, aussi bien dans une baignoire d’enfant que dans celle des adultes. Il existe des sièges de bain en plastique moulé et antidérapant qui assurent un bon maintien de votre tout-petit. Ils sont équipés de ventouses antiglisse. Certains modèles sont munis de jouets pour amuser bébé dans le bain.
  • La température de l’eau. Elle doit être tiède. Ne rajoutez pas d’eau chaude alors que votre nouveau-né est dans le bain, vous risqueriez de le brûler. Testez systématiquement la température de l’eau à l’aide d’un thermomètre, ou en y trempant votre coude.