La paternité est un phénomène intellectuel ; la mère peut appuyer son imaginaire sur des changements physiologiques, sur la sensation du bébé qui bouge en elle. Le père, lui, doit se débrouiller avec ce qu’il sait du bébé, ce qu’il apprend, ce que la mère veut bien lui confier.

Première rencontre

Heureusement, l’échographie lui donne un support d’imagination qu’il n’avait pas autrefois.
En fait, jamais peut-être n’aura-t-il vécu des moments aussi solitaires. Sa compagne, tout à elle-même, tout à son bébé est moins disponible pour lui. Amis, famille n’ont plus d’yeux que pour elle. De plus, il se sent souvent exagérément responsable: si elle est enceinte c’est grâce à lui ou a cause de lui. Il peut se sentir inconsciemment coupable de tous les désagréments dont souffre sa femme. Cela peut le rendre insupportablement protecteur. Le statut de la paternité évolue et fait l’objet de profondes interrogations. Le souci de partager « à part égale » les joies et les difficultés de la grossesse avec sa compagne le conduit à calquer son comportement sur celui de la future maman. Les consultations échographiques ont fait évoluer cette situation; à la profonde émotion dont témoignent la plupart des hommes a la vue de leur bébé s’ajoute le fait de partager cette émotion avec leur compagne, et ce bien avant l’accouchement. De nouveaux liens s’établissent entre les conjoints grâce à cette expérience, qui est souvent pour le couple une occasion à la fois de découverte et de rapprochement. C’est aussi la possibilité pour l’homme de découvrir un nouvel intérêt chez sa femme et de ne pas manquer le moment de la grossesse.

Que les pères n’hésitent pas à demander de passer famille les deux premières nuits après l’accouchement. Même stalles inconfortablement, cette expérience est délicieuse.

Retour vers le passé

Il sait aussi qu’il devra assumer d’autres responsabilités. Il faudra des moyens financiers supplémentaires pour cet enfant, il devra lui donner du temps, etc. Sa femme, sa compagne, sera-t-elle à la hauteur de sa nouvelle vie? Mènera-t-elle à bien cette grossesse? Sera-t-elle une bonne mère? Bref, sa vie a la forme d’un point d’interrogation.
Il ne se sent pas compétent tant qu’il n’a pas endossé son nouveau rôle. Pour trouver des réponses, il cherche dans son passé.
L’image de son propre père lui sert de référence, il étudie son comportement vis-à-vis de sa mère. Il se sent peut-être pour la première fois son égal; pourquoi ne pourrait-il pas faire mieux? Pourquoi ne deviendrait-il pas le père idéal? Il s’imagine à la fois
protecteur, jaloux, nourricier, participant; il a un peu de mal à s’y retrouver, surtout qu’en face de lui il a une femme changeante.

 

 

 



fecondation, fécondation in vitro, placenta, foetus 4 mois, foetus 1 mois, attendre bebe, evolution foetus, foetus de 7 mois en image, appareil genital feminin fecondation, attendre un bebe.




protection du père a sont fils.