Si vous ne connaissiez pas les bienfaits de la relaxation avant votre grossesse, c’est vraiment le moment approprié pour en découvrir tous les avantages. La relaxation est idéale pour retrouver son calme et sa forme. D’ailleurs, elle fait partie de pratiquement toutes les préparations à l’accouchement, car c’est une aide précieuse
le moment venu. À la base de la relaxation : la connaissance de son corps et de son interaction avec l’esprit. Une bonne pratique s’obtient de préférence dans le calme et la pénombre. La relaxation profonde est bien différente des moments de détente et de farniente.

Décontraction musculaire

En effet, même au repos et malgré les apparences, les muscles et le système nerveux restent sous tension; la relaxation doit permettre une détente maximale. Elle s’obtient par une baisse des stimuli, grâce à l’immobilité, à la concentration sur soi et au silence.
Bien maîtrisée, on constate une décontraction de tous les muscles du corps, ceux qui animent notre squelette et ceux qui régissent nos organes. La respiration joue aussi un rôle important, une bonne ventilation pulmonaire apporte une parfaite oxygénation
de notre sang et entraîne une grande sensation de bien-être.

La méthode de relaxation progressive

Il existe de nombreuses méthodes de relaxation. Bien qu’elles aient des pratiques différentes, elles tendent toutes au même résultat. Parmi les plus connues, il faut citer la relaxation progressive d’Edmund Jacobson. Elle s’appuie sur les phénomènes électriques qui tendent plus ou moins les fibres de nos muscles; ils se modifient en intensité au gré de notre état mental. Sa méthode tend donc à supprimer les tensions musculaires. La première étape consiste à percevoir mentalement les  différents états physiologiques qui nous gouvernent. Pour y parvenir, il faut vous exercer à contracter et décontracter vos muscles afin que vous soyez consciente de leur état d’effort et de leur état de détente. À chaque séance de relaxation,  vous concentrez successivement sur différents groupes musculaires de votre corps, ceux des bras, des jambes, du tronc,  du visage, etc. Au bout de quelques semaines, vous pouvez même agir sur la musculature de vos organes internes tels que les intestins et l’estomac, et vous pouvez maîtriser parfaitement toutes vos tensions afin d’éliminer celles qui sont superflues; quelques minutes quotidiennes vous suffiront alors pour retrouver calme et sérénité.

ll est préférable de vivre une grossesse sans stress.
Rassurez-vous, cela n’a pas de conséquences sur le développement du fœtus, mais réfléchissez dès maintenant au pourquoi de votre anxiété. Mieux vaudrait qu’elle ait disparu à la naissance pour ne pas perturber le développement du bébé.

Vivre cool

Adoptez dès maintenant un autre rythme de vie. Si vous travaillez, reposez-vous le week-end. Si vous avez d’autres enfants, confiez-les pour un après-midi de détente. Si vous n’avez pas d’aide à domicile, sachez que vous pourrez faire appel à une entreprise spécialisée dans certains gros travaux domestiques. Repérez les commerces livrant à domicile et faites des courses sur Internet. Pensez encore à interroger votre mairie, peut-être pourrez-vous bénéficier d’une aide familiale.

Se relaxer par autosuggestion

La méthode de Johannes Schultz repose sur la relaxation par autosug-gestion. Son principe: donner a son corps une séné d’ordres, notamment autosuggérer des sensations de pesanteur et de chaleur. Cette concentration entraîne une distanciation vis-à-vis des sensations extérieures et apporte une bonne détente. Chaque
partie du corps est passée mentalement en revue. À chaque tois, la
future maman s’y attarde et imagine ressentir une sensation de lourdeur puis de chaleur. Il a été prouvé scientifiquement que cette sensation de pesanteur devient effective parce que le muscle se détend et que la sensation de chaleur vient de la dilatation des vaisseaux sanguins La température de la peau augmente alors de deux degrés. En quatre mors, l’apprentissage de ces six cycles est
normalement acquis et la future maman peut parvenir seule à la
détente totale. Mais l’apprentissage ne peut pas se faire sans l’assistance d’un praticien.

 



fecondation, fécondation in vitro, placenta, foetus 4 mois, foetus 1 mois, attendre bebe, evolution foetus, foetus de 7 mois en image, attendre un bebe, contraception.