Sans être exhaustive, voici une liste des petits soucis, qui ne manqueront pas de vous inquiéter. Premiers soucis de la jeune maman…

  • Les étemuements: les bébés éternuent beaucoup mais ils ne sont pas enrhumés. C’est pour eux le moyen d’expulser les croûtes de mucus qui obstruent leurs narines.
  • Les pleurs sans larmes: rien n’est plus normal puisque, dans les trois premiers jours de la vie, les canaux lacrymaux ne sont pas encore ouverts.
  • La langue toujours blanche: la production de salive est encore limitée, ce qui ne permet pas un nettoyage normal de la cavité buccale. Les glandes salivaires ne fonctionnent vraiment qu’à partir de 3 mois.
  • Les lèvres doquées: certains nourrissons ont des ampoules sur les lèvres inférieure et supérieure. Ce sont des cloques de succion qui ne doivent pas être percées.
  • La poitrine gonflée: la glande mammaire est légèrement gonflée et peut même produire du lait. Ce phénomène s’explique par la transmission des hormones maternelles au bébé.
  • Il est recommandé de ne pas presser les seins pour en extraire le lait. Cette manifestation étonnante doit disparaître au bout de 10 à 15 jours. Mais toute inflammation doit être signalée au médecin. Chez les petites filles, on constate parfois des sécrétions vaginales blanchâtres dues à ces hormones maternelles.
  • Le crâne déformé: à la suite de l’accouchement, la tête du bébé peut présenter une déformation du crâne (en pain de sucre) ou même parfois une bosse (dite sérosanguine). Tout doit rentrer dans l’ordre au bout de quelques jours.
  • Une tache au bas du dos les enfants de couleur ou d’origine méditerranéenne présente souvent une tache de naissance bien particulière, la tache mongoloïde. Elle est gris bleuté, installée en bas du dos ou sur la fesse. Elle s’atténuera au cours des années.
  • Une transpiration excessive: à la fin d’une tétée ou d’un biberon, votre bébé a le visage mouillé de transpiration. Rien n’est plus normal, la succion représentant un réel effort physique et musculaire. De plus, l’absorption d’un liquide chaud provoque une montée momentanée de la température interne. La transpiration est alors un moyen normal de lutter contre la chaleur. Par ailleurs, la tétée, le bain, le change provoquent parfois chez le bébé de légers tremblements du menton ou des membres. Ce sont simplement des manifestations liées à l’immaturité du système nerveux.
  • Une respiration bruyante: lavez plusieurs fois par jour les narines avec du sérum physiologique, mettez bébé dans une position demi-assise et tout rentrera dans l’ordre. Pensez également à humidifier suffisamment l’atmosphère de sa chambre.

Le carnet de santé, son passeport pour la vie

Le carnet de santé est un simple instrument de contrôle pour surveiller la santé de bébé. Il est remis aux parents dès la
naissance et peut être très précieux.
Tentant est régulièrement suivi par les médecins. Les parents peuvent y porter des indications plus ponctuelles (traitement en cas de rhino-pharyngites, dates des maladies infantiles…). Ce carnet est
un document confidentiel qui ne doit pas circuler entre toutes les mains.
Cependant, it est indispensable qu’il suive l’enfant lorsque celui-ci est confié chez une nourrice ou même lorsqu’il part en vacances chez ses grands-parents. En cas d’urgence, le praticien consulté aura ainsi un bon résumé de son état de santé général. De plus, il est impératif de l’apporter à chaque consultation. Depuis peu, le carnet de santé
s’est enrichi de quantités d’informations à destination des parents. Neuf thèmes ont été retenus: le dépistage des troubles visuels (on rappelle que les troubles doivent être traités le plus tôt possible); le dépistage des troubles auditifs; les troubles neurologiques et
psychologiques; les troubles de la croissance (il est indiqué que la courbe de croissance est essentielle à l’évaluation du bon développement de l’enfant) ; les vaccinations (où l’on insiste
sur leur bien-fondé, recommandant celles qui ne sont pas encore obligatoires – ROR, hépatite -) et enfin un chapitre sur la sécurité dont il faut entourer le bébé, tant dans la maison que dans les transports.
Malheureusement, à la lecture du nouveau carnet de santé, on ne
trouve que treize courtes lignes sur son alimentation. C’est peu!

Le tenir à jour

Demandez à votre médecin de remplir le carnet de santé à la fin de chaque consultation. Complétez les pages qui vous sont réservées. Un carnet bien tenu est important pour un bon suivi médical.